ENVIRONNEMENT
25/04/2012 par admin
Insecticides : les ravageurs plus controles!
Insecticides : les ravageurs plus controles!

On vient de le découvrir en Asie, un insecte ravageur des cultures de soja qui acquiert de la résistance aux insecticides en hébergeant une bactérie. L’étude réalisée par l’équipe de Mr Yashimoto Kikuchi (NIAIST : National Institute of Advanced Industrial Science and Technology, Hokkaido, Japan) vient de discerner le secret de la résistance de l’insecte Riptortus pedestris (l’un des principaux ravageurs du soja en Asie, c’est aussi un insecte cousin de la punaise de la famille des hétéroptères) contre le fenitrothion (un insecticide utilisé contre les moustiques). A l’origine, des bactéries du genre Burkholderia (genre de bactéries à coloration Gram négative, mobiles, aérobies obligatoires contenant des espèces pathogènes pour l’Homme, les animaux et la plantes et d’autres espèces importantes pour l’écologie de l’environnement). Celles-ci, étant dans le sol, sont facilement ingérées par les insectes lorsqu’elles sont au stade nymphe (stade de développement intermédiaire entre la larve et l’imago). Les bactéries sont par la suite logées dans un organe spécifique de l’intestin de l’insecte où elles peuvent même atteindre les 100 milliards (donnant une taille plus importante à l’insecte porteur de la bactérie par rapport à ses congénères non porteurs). De cette façon, Riptortus pedestris peut bénéficier des capacités digestives des bactéries pour survivre au fenitrothion. En effet, les enzymes de la bactérie Burkholderia cassent la molécule de l’insecticide et la dégradent en substance inoffensive pour l’insecte qui peut continuer son activité tranquillement (manger du soja dans les cultures). Les biologistes expliquent que les colonies bactériennes augmentent rapidement dans les sols après traitement avec le fenitrothion même si elles sont normalement rares et difficilement détectables. Ils ont révélé leur ambition de mieux comprendre les interactions entre l’insecte et la bactérie qui font gagner Riptortus si rapidement l’avantage de lutter contre l’insecticide. Peut être que ces mécanismes de résistance pourraient aider à développer des techniques plus perforantes quand à la limitation de la dévastation des cultures de soja par Riptortus et d’autres insectes qui ont recours aux mêmes mécanismes. 

NEWSLETTER

Entrez votre courriel pour vous joindre à notre liste de diffusion !

VIDEO ZAPPING

PLUS DE VIDEO

SONDAGE

Installer un r?acteur nucl?aire en Tunisie

Pour

Contre

Résultats