TECHNOLOGIE
06/06/2012 par admin
Une r
Une r

On recense aujourd’hui dans le monde plus de 1,1 milliards de sujets qui n’ont pas un accès facile à l’eau. Le rapport annuel du PNUD (Programme des Nations unies pour le développement humain) montre que l’eau potable dans les pays du tiers monde coûte 10 fois plus chère que dans les pays développés. Pourtant, l’eau potable est essentielle pour la vie des êtres humains dans une Planète où plus de 75% de ses eaux sont salées. C’est ainsi que l’absence ou la non disponibilité d’un traitement efficace des eaux usées riches en nitrates et en phosphates dans certaines régions du monde est responsable de la contamination des océans, mers et eaux douces. Une nouvelle révolution dans le domaine du traitement des eaux usées est en train de voir le jour aux pays des moulins, les Pays-Bas. En effet, un nouveau projet de traitement des eaux usées pourrait bien changer la donne. Il permet d’éliminer les impuretés des eaux à un coût très faible en un temps record. Le projet consiste à traiter les eaux usées par des bactéries réductrices organisées en granules à l’opposée des procédés habituels qui dispersent les bactéries dans les bassins d’aération. Résultat : un gain de temps considérable et une réduction de la surface des bassins de traitement. Selon Monsieur Mark van Loosdrecht, cette nouvelle technologie permettra de traiter l’eau 50 fois plus vite que si elles étaient dispersées.

NEWSLETTER

Entrez votre courriel pour vous joindre à notre liste de diffusion !

VIDEO ZAPPING

PLUS DE VIDEO

SONDAGE

Installer un r?acteur nucl?aire en Tunisie

Pour

Contre

Résultats