ENVIRONNEMENT
01/07/2012 par admin
Le Gabon ne rigole plus avec le braconnage des
Le Gabon ne rigole plus avec le braconnage des

Face à un taux de braconnage qui a atteint ses sommets en 2011, le Président Gabonais, Monsieur Ali Bongo, a envoyé un message ferme notamment aux braconniers, principal danger pour les éléphants à cornes d’ivoire. << Le Gabon a une politique de tolérance zéro envers les crimes contra la faune et nous mettons en place des institutions ainsi que des lois pour nous assurer que cette politique soit appliquée>> a avancé M.Bango. Pour inaugurer son nouvel engagement, un stock de 4285 kg d’ivoire, les stocks de défenses d’éléphants confisqués et détenus par le Gabon, ont été brûlés à Libreville, la capitale. Un symbole fort de la lutte pour la sauvegarde des éléphants. Une première également applaudie par le WWF (l’organisation mondiale de protection de l’environnement), par le billet de Stefanie Conrad qui a déclaré : <<l’voire d’origine illégale ou de provenance inconnue ne peut être vendu légalement au niveau international. Le Gabon a agi louablement en décidant de mettre son ivoire hors état d’utilisation>>.  Ce bûcher illustre donc clairement la fin d’une aire extrêmement regrettable notamment pour la biodiversité et le commencement d’une autre moins déplorable. Reste à concrétiser ses avancées fort importantes.  

NEWSLETTER

Entrez votre courriel pour vous joindre à notre liste de diffusion !

VIDEO ZAPPING

PLUS DE VIDEO

SONDAGE

Installer un r?acteur nucl?aire en Tunisie

Pour

Contre

Résultats