SCIENCE
06/07/2012 par admin
Helicobacter pylori : la bact
Helicobacter pylori : la bact

C’est prouvé, une bactérie du nom Helicobacter pylori est impliquée dans le risque accru de diabète de type 2. Cette conclusion s’ajoute à la longue liste des maladies causées par cette bactérie dont l’anémie ferriprive, les ulcères gastro-intestinaux et plus grave encore les cancers de l’œsophage et de l’estomac sachant que c’est ce dernier qui est le principal hôte de celle-ci. Pour arriver à une telle première, deux études ont été faites. La première s’intéressait à un éventuel lien entre ce microorganisme et la survenue d’un diabète, en se basant toujours sur un fait connu : l’inflammation due à H.pylori peut conduire à une forte résistance à l’insuline. L’expérimentation a donc porté sur 782 personnes de plus de 60 ans et n’ayant pas de diabète pour une durée de 14 ans. Résultats des courses, l’infection par des virus comme l’herpès virus 1, la varicelle ou bien par la bactérie Toxoplasma Gondii n’induisent en aucun cas un diabète de type 2, en revanche H.pylori le fait avec un risque, à peu près, 3 fois plus important pour les sujets infectés que ceux sains. La deuxième étude a porté sur la relation entre le microbe et l’hémoglobine glyquée (HbA1c) sachant que ce dernier est un marquer biologique permettant de déterminer la concentration du glucose dans le sang (la glycémie) sur 3 mois en général. Les chercheurs ont même introduit un autre paramètre dans leur étude qui est l’index de masse corporelle (IMC). A l’aide des données de deux études de cohorte déjà faites et rassemblant plus de 13000 personnes (une étude de cohorte est une étude de type longitudinale qui ont fondé sur deux groupes de sujets et est notamment utilisée en médecine, sciences humaines et sociales, écologie…), les auteurs ont pu affirmer que l’infection à la bactérie est à l’origine de l’augmentation de l’HbA1c ainsi que celle de l’IMC. Plus encore, ils ont pu s’arrêter sur l’effet synergique qui existe entre ces deux facteurs (l’infection à la H.pylori et l’augmentation de l’IMC) vu que leur association provoque un effet plus important sur le HbA1c, c'est-à-dire que présenter une obésité en plus d’une infection à cette bactérie augmente considérablement le risque de développer un diabète de type 2. Les antibiotiques demeurent le seul traitement pour faire face à Helicobacter pylori même s’il vaut mieux prévenir que guérir.     

NEWSLETTER

Entrez votre courriel pour vous joindre à notre liste de diffusion !

VIDEO ZAPPING

PLUS DE VIDEO

SONDAGE

Installer un r?acteur nucl?aire en Tunisie

Pour

Contre

Résultats