INTERVIEWS
16/07/2012 par admin
Interview in
Interview in

Quel est votre parcours professionnel ? 

Ma formation associe, la science, le technologie et le sport. Je suis ingénieur en agroalimentaire et en microbiologie industrielle, et j’ai préparé mon doctorat en microbiologie appliquée à l’environnement (Université Provence de Marseille) et une habilitation à diriger les recherches en biotechnologie (Université Paul Sabatier Toulouse).

 

Vous êtes professeur et aussi chercheur en microbiologie. Sur quoi travaillez-vous ?


Je reste étudiant- chercheur et je suis enseignant-chercheur, éducateur en football-chercheur, et écrivain. Je suis professeur à l’INSAT en microbiologie industrielle qui associe l’écologie et la technologie et je suis directeur de laboratoire de recherche d’écologie et de technologie microbienne afin d’exploiter les microorganismes dans les différents domaines de l’environnement et de l’industrie.

Je suis membre de plusieurs associations nationales et internationales: Vice président de l’Association Tunisienne de Biotechnologie, et membre de l’AFEM, IWA, New York Academy of Sciences, et l’IFT.

Je suis aussi membre des comités de lecture de plusieurs journaux internationaux : Natural and Environ. Science (associate editor), Bioprocess Engineering, African Journal of Biotechnology, Review of Scientific Env. Biotechnology, Cell and plant Science.


Quels sont vos projets en cours en cette année ?

En plus de mes activités à l’université je tiens à agir pour mettre en valeur deux concepts très importants et originaux :

Le premier concerne le football: Maîtrise de l’animation du jeu par le contrôle des zones dynamiques autour du ballon.

Le deuxième concerne le changement climatique: promouvoir l’investissement mondial dans le milieu rural en appliquant le concept de : les utilisateurs d’O2 doivent payer ceux qui le produisent (Hamdi, 2010).

 

Vous avez réalisé des recherches très importantes et approfondies sur les micro-algues. Quel intérêt portent aujourd’hui ces microorganismes sur le plan environnemental et économique ?


Le deuxième concept a pour objectif de rétablir l’équilibre de la planète en réduisant l’émission du CO2, et il repose en partie sur le développement de la culture des organismes photosynthétiques plantes et algues. Dans notre laboratoire nous avons une équipe qui travaille sur la sélection et la culture des microalgues pour des fins écologiques et industrielles.




NEWSLETTER

Entrez votre courriel pour vous joindre à notre liste de diffusion !

VIDEO ZAPPING

PLUS DE VIDEO

SONDAGE

Installer un r?acteur nucl?aire en Tunisie

Pour

Contre

Résultats