SCIENCE
01/08/2012 par admin
Le chol
Le chol

Après l’annonce de l’éradication du Choléra du territoire tunisien depuis les années 80, l’agent pathogène a apparemment fait son retour en Tunisie. En effet, les résultats des analyses quotidiennes  effectuées sur les eaux usées industrielles dans la station d’épuration de Radés-Méliane ont révélé l’existence de colonies de Vibrio Cholerae, l’agent responsable du Choléra, une toxi-infection entérique qui peut se transmettre facilement d’un sujet malade à un sujet sain. La présence ou l’absence de cet agent infectieux très virulent dans les eaux est souvent prise comme un indicateur d’hygiène de base pour évaluer la qualité de l’eau. De sa part, le ministère de la santé a  essayé d’amoindrir l’ampleur de l’annonce en déclarant que des cas similaires du choléra ont été décelés dans les gouvernorats de Sousse et de Bizerte et qu’il y a eu maîtrise de la bactérie en ayant recours à des méthodes de désinfection appropriées. Affaire à suivre !

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) , le Choléra est une épidémie mondiale qui touche chaque année environ 5 millions de personnes à travers le monde avec un taux de décès assez élevé(entre 100 000 et 150 000 sujets qui meurent de la toxi-infection chaque an).

   

NEWSLETTER

Entrez votre courriel pour vous joindre à notre liste de diffusion !

VIDEO ZAPPING

PLUS DE VIDEO

SONDAGE

Installer un r?acteur nucl?aire en Tunisie

Pour

Contre

Résultats