ENVIRONNEMENT
12/09/2012 par admin
Les grenouilles ne proviennent pas toutes des t
Les grenouilles ne proviennent pas toutes des t

Si vous pensez que les grenouilles ont été forcément des têtards un jour, et bien il est temps pour vous de réviser cette notion. Et oui, certaines grenouilles n’ont pas besoin d’eau pour se reproduire. Ces espèces restent donc une exception remarquable à la règle presque absolue qui préconise que les grenouilles pondent leurs œufs dans l’eau qui donnent ensuite naissance à des têtards qui se transformeront, lors de la métamorphose, en adultes pouvant vivre sur terre, ce qui fait d’eux des organismes semi-aquatiques à développement indirect. D’autres cycles de vies peuvent exister. Ainsi, si certaines grenouilles n’ont pas hésité à sortir leurs œufs hors de l’eau afin de les protéger des prédateurs aquatiques, d’autres plus terrestres que jamais, préfèrent coller leurs œufs aux feuilles ou *de nids faits à partir de mousses. Dans ce cas, cette descendance qui en résulte sautera carrément la métamorphose et aura l’apparence des adultes. Elle sera finalement appelée à développement direct. Plus surprenant encore, d’autres espèces ont trouvé dans la conservation de leurs œufs sur la peau, en couche, dans le sac vocal ou dans l’estomac, une solution idéale pour les transporter et les protéger à la fois. Des raccourcis évolutifs qui restent au centre des analyses génétiques. Ces dernières affirment que le développement direct serait petit à petit apparu en plusieurs étapes, avec une étape déclenchatrice clé qui est la sortie des œufs hors de l’eau. Des changements pas toujours liés à cette transformation vu que certaines espèces à développement direct auraient évolué à partir d’organismes 100% aquatiques, ce qui laisse penser que des étapes de l’évolution ont été sauté par ceux-ci. Il faut préciser tout de même que chacun de ces modes de vie différents impliquent plusieurs caractéristiques développementales. A titre d’exemple, les espèces aquatiques pondent plus d’œufs que leurs homologues terrestres mais ils restent plus petits en taille et ne font pas l’objet de soins parentaux. Des différences qui ne cachent pas pour autant la justesse de la nature car les grenouilles à développement direct montrent plus de difficulté à coloniser des milieux froids ou peu humides, chose plus donnée pour les espèces aquatiques ce qui explique en quelque sorte le succès de ce mode de reproduction, le chemin classique <<œufs dans l’eau - têtards - métamorphose - adultes>>. Un succès qui ne nit par l’existence d’autres chemins.     

NEWSLETTER

Entrez votre courriel pour vous joindre à notre liste de diffusion !

VIDEO ZAPPING

PLUS DE VIDEO

SONDAGE

Installer un r?acteur nucl?aire en Tunisie

Pour

Contre

Résultats