TECHNOLOGIE
18/11/2012 par admin
D
D

Détecter rapidement les infarctus est une chose fondamentale, créer de nouveaux outils pour y parvenir est une chose indispensable. C’est dans cette direction qu’on peut intégrer l’algorithme développé par l’équipe du médecin Tobias Reichlin de l’Hôpital universitaire de Bâle. S’ajoutant à l’examen médical ainsi qu’à l’électrocardiogramme pour diagnostiquer une crise cardiaque, il se base sur les taux de troponine, complexe de protéines qui sensibilisent les cellules musculaires (cardiaques essentiellement) au calcium, dans la formule sanguine. Ainsi, une simple formule mathématique peut indiquer la présence de ces protéines spécifiques de son absence dans la formule sanguine et donc permet de trancher, en une heure seulement, si un patient souffrant de la poitrine est victime ou non d’un infarctus avec certitude. Pour confirmer l’efficacité de leur formule, les médecins bâlois l’ont testé sur 872 patients qui se sont présentés aux urgences pour douleur thoracique. Pour 77% d’entre eux, elle a permis de trancher implacablement entre une crise cardiaque ou une simple douleur musculaire. Un pourcentage de réussite assez prometteur, qui permet à cet algorithme d’établir ou d’exclure rapidement et assurément un diagnostic d’infarctus. Trois patients sur quatre, se verront épargner un long suivi médical et les analyses de sang complémentaires. Belle avancée en matière de détection d’infarctus qui n’attend que de voir d’autres y déferler.    

NEWSLETTER

Entrez votre courriel pour vous joindre à notre liste de diffusion !

VIDEO ZAPPING

PLUS DE VIDEO

SONDAGE

Installer un r?acteur nucl?aire en Tunisie

Pour

Contre

Résultats