ENVIRONNEMENT
16/11/2012 par admin
Sauver les esp
Sauver les esp

Protéger les animaux en voie de disparition et éviter le majeur risque de leur extinction est le but que s’est fixé le gouvernement brésilien et à vrai dire qui n’est pas prêt d’abandonner malgré les nombreuses polémiques qui restent en vue. Ainsi, face aux principaux dangers qui menacent la continuité et la survie des espèces comme le braconnage, la déforestation, la pollution et l’exploitation des zones naturelles, des chercheurs brésiliens proposent le clonage comme une solution radicale à un problème qui n’arrête pas de menacer l’équilibre naturel. Une solution pas très innovante mais qui demeure efficace vu que le Brésil a déjà fait appel au clonage en 2005 pour pallier à la disparition d’un type de vache datant du XVIIIe siècle et a même cloné des chèvres, des chevaux et des bœufs sauvages. Un projet plus prometteur est donc mis au point cette fois-ci, avec plus de huit espèces animales concernées par ce processus de préservation. Les scientifiques ont déjà prélevés plus de 400 échantillons de tissus afin de commencer leur recherche dans les meilleures conditions. Selon le programme, Le loup à crinière sera la première espèce bénéficiaire de ce repeuplement puisque on n’en compte plus que 13 000 en Amérique du sud. Concernant les clones en vue, ils seront envoyés dans des réserves naturelles ou dans des zoos, pas moyen de risquer un relâchage précoce dans la nature. Autre point positif à retenir, même en cas d’extinction totale d’une espèce, l’ADN congelée en possession des chercheurs devrait suffire pour une reproduction ultérieure et donc une régénération totale. Au demeurant, avec une telle stratégie en cours, le repeuplement des espèces au Brésil est parti sur les chapeaux de roues, faut-il seulement craindre certains abus ?

NEWSLETTER

Entrez votre courriel pour vous joindre à notre liste de diffusion !

VIDEO ZAPPING

PLUS DE VIDEO

SONDAGE

Installer un r?acteur nucl?aire en Tunisie

Pour

Contre

Résultats