SCIENCE
16/11/2012 par admin
Accros
Accros

La plupart des fumeurs trouvent des difficultés pour arrêter le TABAC. Ceci a était toujours rattacher à un processus psychologique comme le manque de détermination. Mais, une nouvelle étude vient de tout changer en attribuant à ce phénomène une origine plutôt génétique ! Des chercheurs québécois de l'Université McGill ont mis en évidence le gène qui détermine la vulnérabilité au tabagisme. Ce gène code pour une enzyme au niveau du foie qui contrôle le métabolisme de la nicotine. Ainsi, les variations dans ce gène permettent de classer les personnes en deux groupes, ceux qui ont un rythme métabolique rapide de nicotine et ceux qui ont un rythme lent. Ce dernier détermine aussi la quantité de la nicotine dans le sang qui arrive au cerveau. Par la suite, la réaction du système nerveux à l’envie de fumer est définie génétiquement. Pour expliquer Dr Alain Daguer, un chercheur de l'Institut et hôpital neurologiques de Montréal affirme : « La constatation de l'impact du rythme du métabolisme nicotinique sur la réaction du cerveau à des stimuli au tabagisme tend à confirmer notre hypothèse selon laquelle les personnes au métabolisme nicotinique rapide auraient une réaction cérébrale plus importante à la vue de stimuli au tabagisme, à cause du lien étroit dans la vie quotidienne entre l'exposition aux cigarettes et les poussées de concentration de nicotine dans le sang. Autrement dit, elles apprennent à associer l'usage de la cigarette avec la poussée de nicotine. » Cette réactivité très importante aux stimuli de Tabac chez les personnes ayant un métabolisme nicotinique rapide est considérée comme la principale cause de leur échec de sevrage. Pour confirmer leurs résultats, les chercheurs ont mesuré, à l’aide de l’IRM, la réactivité du cerveau d’un groupe de fumeurs aux stimuli au tabagisme. Les zones cérébrales activées lors de cette expérience étaient ceux de la mémoire, de la motivation et de la récompense. On rappelle que le Tabac est un générateur de plusieurs maladies graves y compris le cancer. Cette nouvelle approche du sujet de tabagisme, serait–elle-une issue pour réduire la consommation de la cigarette ?

NEWSLETTER

Entrez votre courriel pour vous joindre à notre liste de diffusion !

VIDEO ZAPPING

PLUS DE VIDEO

SONDAGE

Installer un r?acteur nucl?aire en Tunisie

Pour

Contre

Résultats