SCIENCE
18/01/2013 par admin
Les troubles du sommeil, qui est le coupable ?
Les troubles du sommeil, qui est le coupable ?

Bien que ceci soit inattendu,  se coucher ou le fait de passer au lit présente de plus en plus une angoisse pour les petits et leurs parents aussi. Il est souvent difficile de mettre un enfant au lit, mais pour certains parents  la solution miracle est de laisser son enfant regarder la télé jusqu’à ce qu’il s’endorme. Cependant, cette solution bien que facile ne serait-elle pas non bénéfique pour la santé ?

 

Pour  des chercheurs Néo-zélandais, la réponse est non ! Ils ont mené une enquête auprès de 2000 enfants et adolescents, en étudiant leur activité pendant les 90 minutes avant de se coucher et leur répercussion sur le sommeil. Il était évident que plus les personnes passent du temps devant les écrans, plus ils mettent du temps à retrouver le sommeil. Ceci est relié  à un décalage de phase, car dans ce cas les enfants dépassent leur heure biologique d’endormissement et ceci perturbe la qualité du sommeil. Il s’agit aussi d’un effet nuisible des écrans : tout d’abord c’est le résultat des tâches cognitives que l’enfant a à faire pour se concentrer sur l’écran et qui le gardent stimulé. Mais pire,  il a été démontré par une autre enquête que l’exposition à la lumière des écrans diminue les taux de mélatonine dans le corps et affecte le rythme réveil-sommeil. Les capacités de mémorisation et les performances cognitives sont encore touchées et souvent une diminution des résultats scolaires est  observée.

 

L’affaire est sérieuse puisque pour plus que 48% des jeunes sont exposés à la télé, l’ordinateur, les consoles de jeux, qui sont les activités prédominantes pendant une heure et demi qui précède l’assoupissement.

 

Dr Sylvie Royant-Parola  psychiatre et responsable d’un centre d’exploration du sommeil à la clinique de Garches rapporte aussi :

« Une autre enquête, réalisée sur 2 546 garçons et filles de 13 à 16 ans, montre que les jeunes qui ont une télévision dans leur chambre, vont se coucher plus tard le week-end et les jours d’école. Les mêmes effets sont constatés avec les jeux vidéo ou devant un ordinateur. Ce type d’activités n’est pas structuré, sans début et sans fin clairement définis, elles prennent beaucoup de temps, favorisent la sédentarité, elle-même connue pour déstructurer le sommeil ».

 

Donc le problème ne touche pas que les petits enfants, il est de même pour les adolescents et les adultes.

 

Encore, la télé n’est pas le seul coupable, les écrans d’ordinateurs, de consoles de jeu... Le sont aussi.

 

La solution est simple. Pour les grands, il suffit de réduire les heures d’exposition à la lumière des écrans LED. Pour les petits, il vaut mieux leur raconter une histoire, pourquoi pas un compte de fées si leur âge leur permet, ou de les laisser faire des acrobaties sur le lit. Pour tous les âges, il est recommandé de dormir tôt.

NEWSLETTER

Entrez votre courriel pour vous joindre à notre liste de diffusion !

VIDEO ZAPPING

PLUS DE VIDEO

SONDAGE

Installer un r?acteur nucl?aire en Tunisie

Pour

Contre

Résultats