SCIENCE
05/02/2013 par admin
Se passer de la viande, est-ce possible ?
Se passer de la viande, est-ce possible ?

Vous vous demandez certainement sur l’utilité de cette question dans le contexte actuel où la viande trône en reine dans les demandes des consommateurs à travers le monde. Sans doute, par l’amélioration du niveau de vie des classes moyennes en Inde et en Chine (les deux pays les plus peuplés du Monde) qui a provoqué une augmentation mondiale sans précédent de la consommation en viande. Mais pourquoi songer à changer cette tendance ? Certainement pour des raisons écologiques. Ainsi, l’élevage industriel constitue à lui seul, le cinquième des rejets mondiaux de gaz à effet de serre, ce qui fait de lui un actif participant au réchauffement climatique.

 

Bien qu’elle soit peu croyable aujourd’hui, cette thèse garde toute ses chances de réussite et se voit déjà soutenue par un nombre respectable de scientifiques qui ont déjà commencé à mettre au point de la viande artificielle et comestible bien qu’ils sont confrontés à des processus d’une rare complexité. Les experts, ont également leur mot à dire et préconisent de leur souhait de voir les insectes intégrer les habitudes alimentaires occidentales. L’avis médical, si important pour appuyer la solidité de ce scénario, le soutient aussi favorablement et les médecins commencent à admettre qu’on peut être en très bonne santé sans manger de viande. Il faut rajouter, dans ce sens, que les premiers hommes ne mangeaient pas de viande, à part quelques insectes, lesquels, peuvent être une solution au même titre que les poissons. S’ajoutant à ces arguments, la réalité des abattoirs, une réalité affreuse pour certains et qui vole en éclat toute l’illusion bâtie sur la bonne traitance des animaux mangés.

 

Somme toute, cette éventualité doit s’opposer à beaucoup d’objections à passer avec succès avant d’être adoptée, notamment celles d’ordre culturel (Peut-on agir au niveau d’une culture alimentaire offrant depuis très longtemps une grande place à la viande et aux élevages et ceci dans la plupart des régions du monde) ou politique sachant que la majorité des pouvoirs publics mondiaux ne font rien ou peu pour promouvoir les produits végétaux. Une équation difficile à résoudre même si l’évolution de l’espèce humaine peut apporter les éléments de réponses afin de la résoudre. Attendant donc les années à venir pour pouvoir juger convenablement une possibilité qui gagne de jour en jour de l’ampleur et de la solidité et qui réjouit déjà un important public de végétariens. 

NEWSLETTER

Entrez votre courriel pour vous joindre à notre liste de diffusion !

VIDEO ZAPPING

PLUS DE VIDEO

SONDAGE

Installer un r?acteur nucl?aire en Tunisie

Pour

Contre

Résultats