INTERVIEWS
12/03/2012 par admin
Interview exclusive avec Mr Eric Laitat (partie1)
Interview exclusive avec Mr Eric Laitat (partie1)

1-Quel est votre parcours professionnel?

Je m’appelle Éric LAITAT. J’ai 53 ans et je travaille dans les métiers de l'Environnement et du Développement Durable depuis plus de 20 ans.

J’ai passé mon enfance et mon adolescence en Allemagne (à l’époque la RFA), un pays précocement attentif à la protection de l’environnement. Les seize déménagements de mes parents au cours des dix sept premières années de mon existence (c’est-à-dire jusqu’à l’université) font que je retiens comme fil conducteur de ces années mon appartenance aux mouvements de jeunesse : les louveteaux et les scouts. Ce contact avec la nature m’a orienté naturellement vers des études d’ingénieur agronome eaux et forêts (1982), puis j’ai défendu un doctorat en sciences de l’environnement (1991), diplômé de l’Université de Gembloux (Belgique, Région wallonne).

J’ai consacré vingt années à la recherche universitaire. Vingt années pour étudier les effets de la pollution de lair sur les écosystèmes forestiers et le rôle des forêts dans le changement du climat. Mon métier consistait alors à la recherche appliquée, à des contributions scientifiques, des cours spécialisés sur les Écosystèmes et la Biosphère: eau, air, sol, pollution,… Il s’agissait toujours de sujets de recherches sur la physiologie végétale dans le cadre des politiques internationales de protection de l’environnement : le transport des polluants à longue distance, le développement durable, le Protocole de Montréal et le Protocole de Kyoto, pour citer les plus importantes.

Je suis un Ingénieur dans la Cité. Mon engagement dans ces recherches universitaires sur l’environnement était doublé d’importantes activités de vulgarisation, de communication, d’engagement dans la Société civile et de soutien scientifique à la décision politique en tant que membre du Conseil fédéral de développement durable, délégué fédéral et régional au Sommet de la terre (1992), au Conseil des Nations Unies sur l’Environnement et le Développement Durable, au Protocole de Kyoto et à la Commission européenne où j’ai travaillé trois ans comme expert.

Après la Conférence des parties de Marrakech, qui a fixé le rôle des forêts dans le Protocole de Kyoto et jeté les bases de la Task force de Marrakech sur la construction durable (http://www.unep.fr/scp/marrakech/taskforces/), j’ai quitté mon laboratoire d’écophysiologie des arbres forestiers de l’Université de Gembloux en 2003 pour me consacrer au Conseil et à l’expertise en environnement et en éco-technologies. Pour transmettre un savoir, initier des actions et contribuer à des projets collectifs au service d'une vision partagée du développement avec une plus value économique, sociale et environnementale. Je souhaitais transférer mon savoir et contribuer à sa mise en œuvre dans la société civile.                                              

                                                            © 2012 Tous droits réservés


NEWSLETTER

Entrez votre courriel pour vous joindre à notre liste de diffusion !

VIDEO ZAPPING

PLUS DE VIDEO

SONDAGE

Installer un r?acteur nucl?aire en Tunisie

Pour

Contre

Résultats